Bijoux fait-main et artisanal : Définition

Le bijou artisanal, c’est quoi exactement ?

Bien au-delà d’un phénomène de mode, cette catégorie à part entière possède des caractéristiques et des exigences précises dans le cadre de l’artisanat.

Définition et petite histoire du bijou

Le bijou artisanal (ou bijou de création) présente cette particularité qu’il est réalisé à la main, en série limitée, voire en un exemplaire unique. Il peut se composer de nombreux matériaux, pas forcément précieux, et qui donnent son originalité à la pièce : papier, verre, carton, résine, plastique, bois, cuir, matériaux de récupération, et enfin, pierres "gemmes" (précieuses, fines ou organiques : corail, nacre…).

Le travail de nouvelles matières, des formes, textures et couleurs donne toute sa dimension unique et artistique au bijou : ce dernier est un objet d’art à part entière, rendu précieux parfois par sa matière mais aussi et surtout par le travail de l’artisan.

Comme tout bijou, le bijou de création est un accessoire de mode, il a donc une fonction ornementale mais également sociale. Stigmatisé comme un élément de parure essentiellement féminin, on trouve pourtant des bijoux pour les deux sexes dans toutes les civilisations et ce, depuis la nuit des temps, de même que le tatouage ou les peintures corporelles.

En effet l’ornementation est l’étape première et fondamentale de l’appropriation du corps de l’homme par l’homme. Dans de nombreuses cultures, notamment guerrières, et à travers les époques, le bijou est porteur d’un sens identitaire. Il est un symbole de puissance et d’autorité au sein des communautés ethniques masculines, et de richesse et de raffinement, pour les deux sexes, dans la conception aristocratique et moderne.